Vous êtes ici

Prix Goguel

Goguel

Le Comité Français de Géologie de l’Ingénieur et de l’Environnement décerne tous les deux ans le Prix Jean Goguel, en mémoire de cet ingénieur-géologue d'exception (1908-1987). Ce prix est ouvert à de jeunes professionnels ou chercheurs oeuvrant dans le domaine de la Géologie de l’Ingénieur et de l’Environnement, après dépôt d’un résumé écrit puis de l’article correspondant (15 pages environ) et pour les lauréats retenus d’un exposé oral devant un jury.

La limite d’âge est de 35 ans au 1er janvier de l’année où est décerné le prix et les chercheurs doivent avoir soutenus leur thèse avant cette même date. Il est accompagné d’un prix de 2000€ pour le lauréat.

Le sujet à traiter est celui des apports et des applications de la géologie dans les domaines suivants : travaux publics, génie civil, construction, environnement, aménagement des sites, risques naturels, eau et nuisances, recherche et propriétés des matériaux non métalliques, etc. Le CFGI souhaite que ce concours soit ouvert à l’ensemble de la communauté scientifique, les articles relatifs à des projets originaux hors de projets de recherche sont bienvenus.

Le sujet à traiter est celui des apports et des applications de la géologie dans les domaines suivants : travaux publics, génie civil, construction, environnement, aménagement des sites, risques naturels, eau et nuisances, recherche et propriétés des matériaux non métalliques, etc.

Appel à candidature du prix Goguel 2016

Prix Goguel 2016 : règlement

 

Les travaux récompensés à ce jour sont les suivants :

  • 1999 : Isabelle BONNET-STAUB, "Une méthodologie d'analyse et de cartographie de l'aléa "initiation de laves torrentielles" – Application au torrent du Bragousse (France)"
  • 2001 : Jérome STERPENICH, "Cristallochimie des produits d’altération des vitraux médiévaux : applications au vieillissement des déchets vitrifiés"
  • 2003 : Nicolas POLLET, "Contribution à l’analyse des mouvements gravitaires rapide de grande ampleur par la comparaison des matériaux sources et des dépôts : exemples alpins"
  • 2005 : Frédéric CAPPA, "Rôle des fluides dans le comportement hydromécanique des roches fracturées hétérogènes :  Caractérisation in situ et modélisation numérique"
  • 2008 : Mathilde KOSCIELNY, "Impacts des aménagements en montagne sur les processus hydrologiques et l’évolution géodynamique des versants (Les Arcs, Savoie)"
  • 2010 : Olivier LE ROUX, "Caractérisation de l’évolution géomorphologique de la basse vallée de la Romanche (Isère, France) en relation avec les instabilités gravitaires de ses versants rocheux"
  • 2012 : Marie CHRETIEN, "Caractérisation de l’évolution de la teneur en eau des sols argileux par suivi géotechnique-géophysique"
  • 2014 : Pierre ASSALI, "Modélisation géostructurale 3D de parois rocheuses par scanner-laser et photogrammétrie terrestres en milieu ferroviaire"